Decrypter-le.net » Tout savoir sur la mini imprimante 3D

Decrypter-le.net

Le blog pour décrypter le net
Vous êtes ici : Accueil - Informatique - Tout savoir sur la mini imprimante 3D

Tout savoir sur la mini imprimante 3D

Fiche publiée le 14 mars 2018 par Philippe

Présente depuis fort longtemps dans le domaine industriel, l’impression 3D point de plus en plus son nez dans les foyers. Si dans les manufactures, elle était utilisée pour la création de certains prototypes de pièces, elle permet aujourd’hui à n’importe qui d’imprimer l’objet de son choix. Elle est aussi utilisée par certains prestataires pour offrir des services bien précis. Pourtant, avant d’arriver dans l’univers des particuliers, il a fallu faire sur les imprimantes traditionnelles, un grand effort de miniaturisation. Les appareils destinés au grand public sont sous un format plus réduit et sont aussi appelés mini imprimantes 3D.

 

De quoi faut-il s’équiper ?

Avant de se lancer dans la réalisation de ses objets, le premier pas à franchir est forcément l’acquisition d’une imprimante 3D. La plupart des appareils personnels fonctionnent grâce au processus d’impression par dépôt de matière fondue ou par stéréolithographie. Le premier est un processus qui extrude un filament chauffé tandis que le second consiste en la polymérisation d’une résine, couche par couche, sous l’action d’un laser ultraviolet. Les modèles utilisant ces procédés sont entre autres le MakerBot Replicator, l’Ultimaker 2, l’Ember ou encore la Form 1. Ils sont pour la plupart disponibles dans les grandes surfaces, même si les prix varient entre 300 euros pour les moins chers et près de 3000 euros pour les plus performants. Il y a vraiment tous les prix, des imprimantes 3d pas cher (celles que vous aurez chez vous), aux modèles utilisable dans l’industrie.

Après l’acquisition de l’imprimante elle-même, il est aussi nécessaire de se munir des consommables nécessaires tels que les filaments encore appelés bobines de plastiques. Ces dernières sont disponibles en différentes couleurs. Si elles sont présentes pour la majorité en plastique, il n’est pas rare de rencontrer des filaments en métal, en pierre et même en bois. Ils permettent ainsi de réaliser des imitations de ces matériaux.

Il faudra enfin entrer en possession des fichiers en 3D des objets que l’on souhaite imprimer. Pour concevoir ces fichiers, il est possible de se servir de logiciels de conception assistée par ordinateur gratuits tels que SketchUp ou Blender. Il est aussi possible de trouver sur internet des modèles préconçus que l’on pourra directement imprimer.

 

Que peut-on imprimer en 3D ?

La limite de cette interrogation reste l’imagination et la taille des objets à imprimer. Il est ainsi possible d’imprimer des accessoires tels que les coques de téléphones personnalisés, les jouets, des bijoux et de multiples autres éléments de décoration. Même si la taille de ces objets se limite pour la plupart des imprimantes à une vingtaine de centimètres cubes, il faut reconnaitre qu’il est possible d’imprimer des objets plus grands. Il sera alors nécessaire dans ce cas de faire un assemblage des différentes pièces qui seront imprimées séparément.